« Depuis que j’ai pris fonction, en remplacement de mon collègue, le Gouverneur Amadou Tidiane SY, je ne suis pas resté un seul jour dans mon bureau, occupé que j’étais par une tournée de prise de contact au niveau de l’ensemble des structures qui travaillent dans le cadre du Comité Régional de Développement. Ce long périple a été achevé hier (ndlr: mardi 26 septembre 2007). Donc, c’est ce matin, mercredi 27, que je suis resté au bureau pour la première fois depuis que j’ai pris service. Ainsi, vous êtes les premiers à me rendre visite. Ce qui est une marque de considération, de courtoisie, de reconnaissance de l’institution que je représente. Cette bonne nouvelle que vous venez m’apporter entre en droite ligne avec les préoccupations du Chef de l’État et de son gouvernement parce que le problème de l’habitat constitue une des préoccupations majeures des populations sénégalaises. C’est pourquoi le Chef de l’État en a fait une priorité. En effet, depuis 2001, de grands pas ont été réalisés dans ce secteur mais la tâche est immense, ardue et difficile car près de 50% de la population ont besoin de toit dans un contexte marqué par la chéreté de la vie, des matériaux de construction et de la vie tout court. Car pour construire, il faut d’abord manger à sa fin, il faut aussi pouvoir se soigner correctement sans oublier les autres besoins vitaux.

Donc, vous, en tant que structure parabancaire, vous constituez pour nous une manne, une manne providentielle qui vient suppléer un peu les efforts du gouvernement en la matière. Nous ne pouvons donc que vous accueillir à bras ouverts et à cœur ouvert. C’est la raison pour laquelle, je vous dis que je vais être militant de votre structure (rires et applaudissements des membres de la Commission) parce que je connais l’importance que vous représentez face à ces sénégalais, membres du SUTSAS. Ce sont eux qui peuplent nos structures de santé, nos hôpitaux et qui abattent un travail noble, incommensurable, toujours au service des populations avec un esprit de sacrifice dont on ne cesse de louer la noblesse chaque jour que Dieu fait. Nous savons que les conditions dans lesquelles ils travaillent ne sont pas des meilleures et que, en dépit de tout cela, ils font preuve chaque jour d’esprit de sacrifice. Pour cela, toute la nation leur est redevable.

Donc, toute action bienfaitrice qui va en direction de ce corps qui est un corps d’élite, un corps d’agents qui sont tous méritants ne peut que rencontrer notre adhésion, notre agrément.

Sachez donc que vous avez en moi un partenaire sûr, un militant et que dans la mesure de mes forces et de mes possibilités, rien ne sera ménagé pour que cette initiative là rencontre au niveau de la région tout le succès que vous en attendez. D’ailleurs, en liaison avec nos partenaires du SUTSAS de la région de Tamba nous allons nous y atteler. Nous ferons de sorte que tous les travailleurs de la santé désireux de bénéficier de cette manne que venez nous apporter, de manière si généreuse, puissent avoir les conditions les plus faciles, les plus allégées, les plus favorables pour pouvoir voir leur rêve, le rêve de tout sénégalais d’avoir un toit décent, se réaliser dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions.

Un seul regret et je comprends un peu, vous venez de démarrer dans un secteur qui n’est pas toujours facile. Vous avez des concurrents et les conditions d’évolution, de travail ne sont pas toujours faciles. Vous voulez innover et à l’instar de ce qui a bien démarré à Dakar, nous souhaitons, qu’au niveau des autres régions, que des possibilités puissent être offertes aux membres du SUTSAS qui voudraient rester après leur retraite dans leur localité d’origine ».